Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

openbsd:openbsdsparc32netinstall [2010/01/12 13:29] (current)
Line 1: Line 1:
 +
 +
 +
 +====== OpenBSD sur une sparc32 - installation réseau ====== ​
 +
 +
 +===== Introduction ===== 
 +
 +
 +Le contexte: récupération d'une vielle Sun SS20: c'est aujourd'​hui une
 +machine obsolète, mais qui reste d'une grande qualité. Beaucoup de
 +plaisir pour bien peu d'​argent !
 +
 +On commence par quelques aventures avec le matériel, histoire de
 +fouiner un peu avant les choses sérieuses, installer une version
 +d'​OpenBSD par le réseau sur cette nouvelle meeEeeEeEEErveille.
 +
 +===== Spécificiations matérielles ===== 
 +
 +
 +Sun SS20 - Sparc Station 20 ; processeur 50 Mhz. ; disque 1 Go SCSI,
 +carte Ethernet 10Mb, sbus. Pas d'​écran,​ de terminal ni de clavier.Ça
 +fait rêver. On va tenter un ''​boot''​ par le réseau (''​net-boot''​) en
 +surveillant tout cela via le port série, connecté à un pc portable.
 +
 +Au sujet du cable série: la sun SS20 dispose d'un port série 25
 +femelle, il lui faut donc un 25 mâle, à connecter au port série 9 mâle
 +pécé (il faut donc sur le cable un 9 femelle). Soit:
 +
 +     ​SS20 ​  ​|-----------------| ​  P.C.
 +          25 mâle        9 femelle
 +
 +
 +//note//: cette filasse est assez difficile à trouver, mais elle se
 +bricole, au pire, assez facilement à partir d'​autres cables qu'on
 +trouve, assemble et désosse.
 +
 +
 +===== Découverte et premiers pas de la bête ===== 
 +
 +
 +Bon, histoire d'​améliorer le google rank de cette page, parlons de nos
 +premiers émois, en tournant autour de la station quelques jours, avec
 +respect. Laissons-la booter, pour entendre sa poésie même si on ne
 +sait rien d'elle pour le moment.
 +
 +L'​application ''​minicom''​ a d'​abord été utiliées pour controler le
 +boot de la sun depuis le port série d'un pc, auquel est connectée la
 +sun, mais cela n'a pas bien marché pour des raisons restées assez
 +obscures, on parlera donc ici du logiciel ''​cu''​ (du paquet ''​uucp''​)
 +qui a finalement été préféré et cela marche maintenant très
 +bien. Voici des traces après avoir allumé la sun:
 +
 +
 +
 + $ cu -s 9600 -l /dev/ttyS0
 + 
 +  ok help
 +  ok test-all
 +  Testing /memory@0,0
 +                                                                        ​
 +  Testing /​obio/​SUNW,​fdtwo@0,​700000
 +  Testing floppy disk system. ​ A formatted disk should be in the drive.
 +  Recalibrate failed. ​ The floppy drive is either missing,
 +  improperly connected, or defective.
 +  Selftest failed. Return code = -1 
 +  Testing /​obio/​zs@0,​0
 +  No Keyboard
 +  Selftest failed. Return code = -1 
 +  Testing /​obio/​zs@0,​100000
 +  ​
 +  Testing /​iommu@f,​e0000000/​sbus@f,​e0001000/​ledma@f,​400010/​le@f,​c00000
 +  ​
 +  Using AUI Ethernet Interface ​
 +   ​Internal loopback test -- succeeded.
 +   ​External loopback test -- Lost Carrier ​ (transceiver cable problem?​)  ​
 +  send failed.
 +  ​
 +  Using TP Ethernet Interface ​
 +   ​Internal loopback test -- succeeded.
 +   ​External loopback test -- Lost Carrier ​ (transceiver cable problem?​)  ​
 +  send failed.
 +  Selftest failed. Return code = -1 
 +  Testing /​iommu@f,​e0000000/​sbus@f,​e0001000/​espdma@f,​400000/​esp@f,​800000
 +
 +Plein de poésie donc, mais violente et engagée. Après une lente
 +exégèse purificatrice,​ on comprend qu'​apparemment,​ ethernet ne marche
 +pas bien. On reboot, mais cette fois, on prend bien soin de lui avoir
 +envoyé un signal BREAK lors du boot.  Ah, à propos, pour lancer un
 +''​break''​ avec ''​cu''​ se fait, lors du démarrage, en tapant ''​~#''​.
 +
 +Là, la mélodie secrète de la SS20 est bien plus harmonieuse.
 +
 +
 +  $ cu -s 9600 -l /dev/ttyS0
 +  Connected.
 +  ​
 +             SMCC SPARCstation 10/20 UP/MP POST version 3.1 (11/19/93)
 +  ​
 +  ​
 +  CPU_#​0 ​      TI, TMS390Z50(3.x) ​      0Mb External cache
 +  ​
 +  CPU_#​1 ​      ​******* NOT installed *******
 +  CPU_#​2 ​      ​******* NOT installed *******
 +  CPU_#​3 ​      ​******* NOT installed *******
 +  ​
 +  ​
 +             >>>>>​ Power On Self Test (POST) is running .... <<<<<​
 +  ​
 +  SPARCstation 20 (1 X 390Z50), No Keyboard
 +  ROM Rev. 2.15, 128 MB memory installed, Serial #7407019.
 +  Ethernet address 8:​0:​20:​1a:​a6:​00,​ Host ID: 727105ab.
 +  Boot device: /​iommu/​sbus/​espdma@f,​400000/​esp@f,​800000/​sd@3,​0 ​ File and args: 
 +  SunOS Release 5.6 Version Generic_105181-23 [UNIX(R) System V Release 4.0]
 +  Copyright (c) 1983-1997, Sun Microsystems,​ Inc.
 +  configuring network interfaces: le0.
 +  Hostname: musun98007
 +  The / file system (/​dev/​rdsk/​c0t3d0s0) is being checked.
 +  /​dev/​rdsk/​c0t3d0s0:​ 41250 files, 739256 used, 161262 free 
 +  /​dev/​rdsk/​c0t3d0s0:​ (4910 frags, 19544 blocks, ​ 0.5% fragmentation)
 +  The system is coming up.  Please wait.
 +  add net default: gateway 123.456.789.123
 +  NIS domainname is sc41
 +  starting rpc services: rpcbind keyserv
 +  ​
 +
 +HMmhmHMhmHMHMHMhmhmHMmhhmhmm !! ELLE PARLE ! ELLE CHANTE ! LE CHANT DU
 +MONDE !
 +
 +Le système semble rester bloqué sur ''​starting rpc services: rpcbind
 +keyserv''​ ; au meme moment, un tcpdump sur le pc donne comme
 +résultat:
 +
 +  tcpdump: listening on eth0
 +  17:​16:​46.791504 123.456.789.123.32785 > 123.456.255.255.sunrpc: ​ udp 96
 +  (DF) [ttl 1] 
 +
 +plein de fois. Mais **plein**.
 +  ​
 +Pas de doute, c'est la sun qui pleure sa maman car elle n'​arrive pas à
 +se connecter sur ''​yp''​. ​
 +
 +Cela veut dire aussi que juste avant, un ''​break''​ astucieusement
 +lancé a permis d'​avoir le ''​bootloader''​. Bon à savoir pour la suite,
 +faudra faire cela tout le temps.
 +
 +
 +Histoire d'​espérer un boot normal après un `time-out` sur les
 +tentatives de connexion ''​sunrpc'',​ on laisse la babasse mariner
 +tranquillement pendant un gros weekend. Elle en profite pour brailler
 +continuellement et remplir les logs du firewall avec ses tentatives de
 +connexion permanentes (oups, pardon gentil admin). En résumé, elle
 +refuse de booter sans ses connexions sunrpc, autrement dit, une partie
 +essentielle du système est distante. Le système seul n'est pas
 +autonome, donc, pas de timeout, elle s'​entête,​ la bougresse ! 
 +
 +Pour tenter de booter quand même, tentons un:
 +
 +  ok> boot -s   
 +
 +qui réussit, mais le système réclame le mot de passe root pour la
 +maintenance (ou, comme toujours ''​CTRL-D''​ pour le processus normal de
 +démarrage). Mot de passe qu'on ne connait pas, pour cause de
 +récupération.
 +
 +D. me conseille de faire un montage complet par nfs avec un système
 +entièrement configuré. On repère:
 +
 +  ok> boot net -s
 +
 +
 +Mais il faut creuser un peu plus. Donc, dans les docs NetBSD sur le
 +port Sparc32, on lit:
 +
 + ​Ramdisk kernel
 + This one is no trouble at all. Place the ramdisk kernel at the root of
 + your nfs mountpoint, named netbsd. This ramdisk kernel contains the
 + /dev entries and install tools. The bootloader should just load this
 + ​kernel and immediately start the install tools.
 +
 +Donc, si on en croit la doc (haha, pourtant, ne jamais faire, cela
 +//famous last words//), cela devrait juste marcher.
 +
 +Pour mémoire:
 +
 +  Why do you want an "​installer"​ if you are so far, that you have a
 +  complete system running diskless? Installing the system on a disk from
 +  a diskless boot is easy and straightforward:​
 +
 +  disklabel sd0 > /tmp/dl # read in core default label
 +  disklabel -r -R sd0 /tmp/dl # write it to the disk
 +  disklabel -i sd0 # and edit it. -i needs a valid
 +
 +Et alors ...:
 +
 +  newfs /dev/rsd0a
 +  newfs ....
 +  mount -o async /dev/sd0a /mnt # async speeds things up during...
 +  mount ...
 +  tar xzpf /​where/​ever/​your/​dist/​sets/​are.tgz -C /mnt
 +  tar ...
 +  cd /mnt/dev && ./MAKEDEV all
 +  cd /​mnt/​usr/​mdec
 +  ../​installboot .... # works only in singe user mode
 +  cd /mnt/etc
 +  vi rc.conf # look at /​etc/​defaults/​rc.conf
 +  vi fstab
 +  echo sunshine > myname
 +  echo inet 192.168.1.1 netmask 255.255.255.0 > ifconfig.le0
 +  echo 192.168.1.254 > mygate # or what ever you want / need
 +  vi ...
 +  reboot # from disk.
 +  ​
 +  Thats all. No fscking "​installer"​ needed. p.s.
 +  for a in /​your/​dist/​sets/​*.tgz ; do tar xzpf $a -C /mnt ; done
 +  does the unTARing all in one line. 
 +
 +
 +Bon, en fait, tout cela est bien marrant, mais changeons de jeu, car
 +on n'a pas eu le temps de tenter ce truc, qui pourrait être convi: en
 +gros, ca pourrait être un peu «comme booter sur un CD-ROM Live CD ou
 +une clef USB Live-Key» mais, par le réseau. Malgré l'​envie,​ ce point
 +n'a pas été creusé.
 +
 +
 +
 +===== Le retour de la vengeance: OpenBSD en installation réseau =====
 +
 +
 +Finalement, on décide que la gentille machine va servir à quelque
 +chose et on va lui donner un joli système, ca sera, hop, OpenBSD (la
 +version utilisée pour ce truc est celle disponible à ce moment, c'est
 +à dire 3.7, oula, ca ne nous rajeunit pas tout cela).
 +
 +L'​installation se fait à partir d'une machine OpenBSD (3.7 pour cet
 +exemple) sur un pc, en vue d'​installer OpenBSD 3.7 sur la SS20. Suivez
 +bien.
 +
 +On récupère l'​archive 3.7/sparc d'​OpenBSD sur la machine courante (le
 +PC).
 +
 +Sur le pc: créer deux fichiers: ''/​etc/​ethers''​ et ''/​etc/​bootparams''​.
 +
 +''/​etc/​ethers''​ contient l'​adresse MAC et le nom symbolique du système
 +à installer. Le fichier ''/​etc/​bootparams''​ contient les montages NFS
 +nécessaires pour le système de boot en réseau (netboot ou netinstall)
 +depuis le système hote vers le système à installer.
 +
 +Dans le fichier ''/​etc/​ethers'':​
 +
 +    % cat /​etc/​ethers ​
 +    8:​0:​20:​1a:​a6:​45 ​ ss20
 +  ​
 +Dans le fichier ''/​etc/​bootparams'':​
 +
 +    % cat /​etc/​bootparams ​
 +    ss20    root=vob:/​usr/​local/​home/​ss20/​root
 +            swap=vob:/​usr/​local/​home/​ss20/​swap
 +     
 +
 +On récupère ces infos, notamment l'​adresse MAC de la SS20, évidemment,​
 +en fouinant sur la machine comme on l'a fait ci-dessus. Vous aviez de
 +toute façon bien suivi, hein ?
 +
 +Le dépôt local OpenBSD sur le pc est ici par exemple,
 +/​usr/​local/​home/​ss20/​root simplement parce que la partition /usr/local
 +avec plein de place libre.
 +
 +Ne pas oublier à renseigner, dans ''/​etc/​hosts'',​ à la fois le système
 +hote et le système cible:
 +
 +    192.168.43.21 vob  ## pc qui sera le serveur de boot
 +    192.168.43.31 ss20 ## station à installer ​
 +
 +Il faut ensuite préparer les répertoires propres à l'​installation,​
 +ici, ''/​usr/​local/​home/​ss20''​ :
 +
 +   # mkdir -p /​usr/​local/​home/​ss20/​root
 +   # dd if=/​dev/​zero of=/​usr/​local/​home/​ss20/​swap bs=1k count=16000
 +   # cd /​usr/​local/​home/​ss20/​root ​
 +   # tar xzpf /​chemin/​archive/​openbsd/​sparc/​base37.tgz
 +   # cp /​chemin/​archive/​openbsd/​sparc/​bsd.rd . 
 +   # ln -s bsd.rd bsd 
 +
 +Frisson magique ! on a préparé le lit de la petite !
 +
 +On doit donc avoir dans le répertoire:​
 +
 +    % pwd ; ls -F 
 +    /​usr/​local/​home/​ss20/​root
 +    altroot/ bsd@     ​dev/ ​    ​home/ ​   root/    stand/ ​  usr/
 +    bin/     ​bsd.rd ​  ​etc/ ​    ​mnt/ ​    ​sbin/ ​   tmp/     var/
 +
 +
 +Songeons maintenant à exporter par NFS le répertoire principal,
 +toujours sur le pc:
 +
 +   % cat /​etc/​exports ​
 +   # ​ [...]
 +   /​usr/​local/​home/​ss20/​ -alldirs ​ -network 192.168.43 -mask 255.255.255.0
 +
 +Modifiez bien évidemment votre réseau (par exemple 10.0.0 ou
 +192.168.0) pour que cela corresponde à votre configuration). En cas de
 +problème sur NFS, voir ci après, y'a d'​autres enjeux. Parfois.
 +
 +
 +On va aussi placer quelques fichiers aussi pour l'​utilisation du
 +protocole ''​tftp''​. ''​tftp''​ pour //trivial ftp// est le canal magique
 +par lequel la SS20 va naître au monde, ce qui permet de faire le Bien
 +à partir du rien.
 +
 +   # mkdir /tftpboot
 +   # cp /​chemin/​archive/​openbsd/​sparc/​boot.net /tftpboot/
 +
 +
 +Reste maintenant à lancer les démons bas niveau qui vont permettre à
 +notre sun à installer de configurer automatiquement son réseau. C'est
 +l'​objet des démons ''​rarpd''​ et ''​rpc.bootparamd''​. Sur le système
 +servant à l'​installation,​ taper:
 +  ​
 +  # rpc.bootparamd
 +  # rarpd -l -f le1
 +
 +(''​le1''​ étant bien évidemment à remplacer par le nom de la carte réseau
 +qui relie le système hote à au système à installer).
 +
 +Maintenant, une belle difficulté nous arrive ... La sun aura besoin
 +d'un paramètre supplémentaire,​ que nous ne connaissons pas encore: son
 +nom interne. ​
 +
 +Lorsqu'​on va faire un ''​boot net''​ avec la sun, elle va demander un
 +fichier d'un nom bizarre sur le serveur tftp. Ce nom bizarre doit être
 +un lien symbolique avec notre fichier ''​boot.net''​ ... Le problème est
 +donc qu'on ne connait pas ce nom. Avec un serveur tftp Linux/​Debian,​
 +les options de log et de debug peuvent, lorsque la sun se connecte,
 +nous dire le nom du fichier recherché par la SS20. Mais sous OpenBSD
 +sur le PC (système qui fait office de serveur tftp), ces options
 +n'​existent pas. On va donc ruser, en utilisant la commande d'​analyse
 +réseau ''​tcpdump''​ (encore une fois, il faut remplacer ''​le1''​ par
 +l'​interface réseau qui va bien):
 +
 +   # tcpdump -i le1 port tftp
 +
 +Faire maintenant booter la sun:
 +
 +1. mettre la sous tension
 +2. envoyer un BREAK
 +3. au prompt de l'​OpenPROM,​ la commande suivante:
 +   
 +   ​ok>​ boot net
 +
 +Si ''​boot''​ net échoue (et il a échoué ici plusieurs fois) tapez:
 +
 +  ok> boot net-tpe ​
 +
 +Sur le système hote qui fait le tcpdump, on doit voir apparaître:​
 +
 +  # tcpdump -i le1 port tftp
 +  ​
 +  03:​47:​58.153426 ss20.maleloria.org.1263 > vob.maleloria.org.tftp:  ​
 +  23 RRQ "​C0A42B2F.SUN4M"​
 +  ​
 +
 +HAhaHAHAHaHaHahaHAHA : l'a lâché le morceau !
 +
 +Le mot bizarre après le RRQ est le nom magique. On file vers
 +''/​tftpboot''​ et on tape:
 +
 +  # cd /tftpboot && ln -s boot.net C0A42B2F.SUN4M
 +
 +Si vous devez faire cela, mettez, bien sûr, le nom que votre sun
 +crachera. ​ Arrêter le boot de la sun, puis la
 +redémarrer. L'​installation commence alors tout simplement:
 +
 +  ok
 +  ok boot net-tpe
 +  Boot device: /​iommu/​sbus/​ledma@f,​400010:​tpe/​le@f,​c00000 ​ File and args:
 +  Lost Carrier ​ (transceiver cable problem?)
 +  Twisted pair cable problem or hub link-test disabled.
 +  Use the PROM command "help ethernet"​ for more information.
 +  ​
 +  ARP/RARP send failed. ​ Check Ethernet cable and transceiver.
 +  10600
 +  >> OpenBSD BOOT 2.2
 +  boot: client IP address: 192.168.43.31
 +  boot: client name: ss20
 +  root addr=192.168.43.21 path=/​usr/​local/​home/​ss20/​root
 +  Booting bsd @ 0x4000
 +  [...]
 +
 +On ronronne de plaisir.
 +
 +Il arrive parfois que le logiciel ''​cu''​ se déconnecte. Cela n'a pas
 +grande importance. On s'y reconnecte. ​
 +
 +Après l'​installation,​ qui est très classique, même sur cette
 +architecture,​ le boot est très long. C'est lié à la création des clefs
 +cryptographiques du système: ​
 +
 +    ssh-keygen: generating new DSA host key...
 +    done.
 +    ssh-keygen: generating new RSA host key... done.
 +    ssh-keygen: generating new RSA1 host key... done.
 +    openssl: generating new isakmpd RSA key... ​
 +
 +Mais après ce délai, tout fonctionne:
 +
 +    starting network daemons: sendmail inetd sshd.
 +    starting local daemons:.
 +    standard daemons: cron.
 +    Sun Aug 28 02:43:14 CEST 2005    ​
 +    OpenBSD/​sparc (ss20.maleloria.org) (console)
 +    login: root
 +    Password:
 +    OpenBSD 3.7 (GENERIC) #312: Mon Mar 21 00:14:33 MST 2005
 +    ​
 +    Welcome to OpenBSD: The proactively secure Unix-like operating system.
 +    ​
 +    Please use the sendbug(1) utility to report bugs in the system.
 +    Before reporting a bug, please try to reproduce it with the latest
 +    version of the code.  With bug reports, please try to ensure that
 +    enough information to reproduce the problem is enclosed, and if a
 +    known fix for it exists, include that as well.
 +    ​
 +    You have mail.
 +    Terminal type? [sun]
 +    Don't login as root, use su
 +    Read the afterboot(8) man page for administration advice.
 +    ss20# uname -a
 +    OpenBSD ss20.maleloria.org 3.7 GENERIC#312 sparc
 +    ss20# 
 +
 +
 +HoohohOHOHOhOhoHOHoHOhoOho. Non seulement elle chante, mais en plus,
 +maintenant, on peut lui parler !@#
 +
 +Le système reste cependant assez lent, voici quelques exemples:
 +
 +    # time pkg_add -v ftp://​ftp.openbsd.org/​pub/​OpenBSD/​3.7/​packages/​sparc/​vim-6.3.61-no_x11.tg
 +    z
 +    parsing vim-6.3.61-no_x11
 +    Dependencies for vim-6.3.61-no_x11 resolve to: gettext-0.10.40p2,​ libiconv-1.9.2 (todo: lib
 +    iconv-1.9.2,​gettext-0.10.40p2)
 +    vim-6.3.61-no_x11:​parsing libiconv-1.9.2
 +    vim-6.3.61-no_x11:​libiconv-1.9.2:​ complete
 +    vim-6.3.61-no_x11:​parsing gettext-0.10.40p2
 +    Dependencies for gettext-0.10.40p2 resolve to: libiconv-1.9.2
 +    vim-6.3.61-no_x11:​gettext-0.10.40p2:​ complete
 +    vim-6.3.61-no_x11:​ complete
 +        6m47.37s real     ​1m4.97s user     ​0m19.26s system
 +
 +
 +Tout de même. Et nan, c'est pas le réseau qui rame.
 +
 +
 +
 +===== Remarques annexes =====
 +
 +
 +==== NFS pas si pratique ... ====
 +
 +
 +Si votre serveur NFS ne fonctionne pas correctement,​ c'est que vous ne
 +l'avez pas configuré. Il faut suivre les indications de ce document:
 +http://​www.openbsd.org/​faq/​faq6.html#​NFS ​
 +
 +Pour aller plus vite: éditer ''/​etc/​rc.conf''​ (sur une machine de
 +prod, préferer ''/​etc/​rc.conf.local''​) et mettre les chaînes suivantes
 +comme indiqué:
 +
 +   ​nfs_server=YES ​
 +   ​portmap=YES
 +
 +
 +On pourrait mettre aussi ''​rarpd''​ et autre, mais on les lancera à la
 +main une seule fois. Éditer ''/​etc/​exports''​ comme indiqué
 +précédemment. Rebootez la machine. Vous devez avoir les démons
 +suivants qui tournent: ''​mountd'',​ ''​portmap'',​ ''​nfsd''​ (plusieurs).
 +
 +Assurez vous-en: ​
 +
 +  % ps auxwww|grep -i nfs
 +   92 ??  IL     ​3:​30AM ​   0:00.01 nfsd: server (nfsd)
 +  120 ??  Is     ​3:​30AM ​   0:00.01 nfsd: master (nfsd)
 +   92 ??  IL     ​3:​30AM ​   0:00.76 nfsd: server (nfsd)
 +   92 ??  IL     ​3:​30AM ​   0:00.00 nfsd: server (nfsd)
 +   92 ??  IL     ​3:​30AM ​   0:00.01 nfsd: server (nfsd)
 + 
 +Pour vous assurer que vous pouvez bien monter vos partages NFS, tapez
 +''​showmount -e votre_machine_nfs''​. Elle doit indiquer les partages
 +offerts, par exemple:
 +
 +  % /​sbin/​showmount -e 192.168.43.21
 +  Export list for 192.168.43.21:​
 +  /​usr/​local/​home/​ss20 (everyone
 +  ​
 +
 +
 +==== Et si on prenait un serveur virtuel pour faire serveur de boot ? ====
 +
 +
 +La machine OpenBSD 3.7 hôte à partir de laquelle l'​installation
 +d'​OpenBSD sur la sparc a été effectuée était en fait une machine
 +virtuelle VMWare. C'​était tout ce qu'il y avait sous la
 +main. Mal. Pardon.
 +
 +On a choisi d'​installer une machine virtuelle ad-hoc pour,
 +précisément,​ installer tous les services (comme ''​rarpd''​) sans
 +problème, tester sans avoir de risquer de mettre en danger la
 +configuration d'une vraie machine, vraiment utilisée.
 +
 +Or, dans les opérations décrites ci-après, il s'​avère que VMWare ne
 +permet pas le passage en mode promisc de la carte réseau, pour
 +capturer le nom de la sun32 lors du boot.
 +
 +Pour réaliser cela, éteindre les machines virtuelles, arrêter le
 +système VMWare, puis taper: ​
 +
 +  chmod a+rw /dev/vmwet0
 +
 +Puis relancer VMWare et la machine virtuelle. On peut alors passer le
 +système hébergé en mode promisc.
 +
 +Voir en particulier le document:
 +http://​www.vmware.com/​support/​kb/​enduser/​std_adp.php?​p_faqid=287 ​
 +
 +sur ce sujet. VMware. Désolé.
 +
 +
 +====== ​ Références ====== ​
 +
 +
 +http://​www.netbsd.org/​Documentation/​network/​netboot/​local.install.html
 +
 +http://​www.netbsd.org/​Documentation/​network/​netboot/​
 +
 +http://​www.sunhelp.org/​pipermail/​geeks/​2002-April/​018089.html
 +
 +
 +//Note//: oui, IP et MAC ont été changées et le droit à la vie privée
 +alors #@!
  
openbsd/openbsdsparc32netinstall.txt · Last modified: 2010/01/12 13:29 (external edit)